L’enchère immobilière fait une arrivée fracassante en France

Le guide conseil pour devenir un pro de l’enchère immobilière

 

Vendre sa maison aux enchères, ou l’acheter, est une opération intéressante qui séduit de plus en plus particuliers comme professionnels. Depuis plus de 20 ans, ce système d’achat et vente de biens immobiliers connait un succès phénoménal aux États-Unis avec auction.com, le célèbre site d’enchère outre-Atlantique. Depuis ces 5 dernières années, ce phénomène prend une ampleur inattendue en France.

Mais comment procéder ? En qui avoir confiance ? Avez-vous vraiment intérêt à sélectionner cette alternative ? Aujourd’hui, l’enchère immobilière se réinvente : elle est désormais interactive ! Dans ce guide, nous passons en revue les spécificités de l’enchère immobilière en ligne. De quoi y voir plus clair.

Encheres publiques immobilieres : traditionnelles ou en ligne ?

Dans l’imaginaire collectif, l’enchère immobilière se résume à la vente traditionnelle, presque théâtrale, ayant lieu dans une salle d’enchère, avec des participants déterminés levant le petit doigt pour surenchérir de quelques milliers d’euros, et organisée par un notaire qui conclura et officiera la vente avec un coup de son célèbre « maillet de juge ». C’est en partie vrai : c’est ce qu’on appelle les ventes aux enchères notariales, qui peuvent être judiciaires, notariales ou domaniales. Mais les enchères immobilières ne s’arrêtent pas à ce seul tableau !

Car depuis, la vente en immobilier interactif (ou vente interactive) a fait son apparition sur le marché. En quelques mots, il s’agit simplement d’une enchère immobilière, mais 100% en ligne via des salles d’enchères virtuelles. Son concept est quasiment similaire à celui de la vente aux enchères classique ! Ici, des acquéreurs enchérissent depuis leur canapé sur des biens immobiliers. Ceux-ci sont présentés à la vente dans des salles virtuelles. Le bien immobilier doit être présenté de manière détaillée : description écrite, photos, vidéos, documents (DTU notamment, etc). Plus votre bien est mis en avant, plus il a de chances de sauter aux yeux des acquéreurs.

Pour plus de détails, consultez notre guide détaillé : vente immobilière aux enchères et vente interactive, quelles différences ?

Les spécificités de l’enchère immobilière en ligne

Plus qu’une simple solution alternative de transaction, la vente interactive est une nouvelle façon d’appréhender l’immobilier. Découvrons pourquoi !

Enchere immobiliere

Enchère immobilière interactive notariale ou non ?

Mais comment fonctionne une vente interactive immobilière ? Il faut d’abord différencier l’enchère interactive notariale d’une enchere immobiliere en ligne classique. La première est réalisée par les Notaires de France. Ceux-ci ont créé une marque déposée : Immo Interactif. Ils vous offrent la possibilité de leur confier l’organisation de la vente de votre bien aux enchères en ligne.

Toutefois, il existe d’autres alternatives. Vous pouvez vous orienter vers des plateformes d’enchères immobilières en ligne non gérées par des notaires. Vous obtiendrez des résultats similaires et bénéficierez d’une meilleure flexibilité.

Enchère immobilière interactive : progressive ou au cadran ?

Une enchère immobilière interactive (qu’elle soit notariale ou non) peut se réaliser au cadran ou être progressive.

En enchère progressive, un prix de départ volontairement bas est fixé, et augmente au fil des offres faites par les potentiels acquéreurs. L’acheteur qui fait la dernière offre sans surenchère remporte le bien au prix indiqué. C’est le type d’enchère le plus classique : certains notaires pratiquent encore la vente « à la bougie », pratique ancestrale où les bougies servent comme chronomètre. L’enchère immobilière progressive (ou à la hausse) est particulièrement adaptée pour les biens où la demande est forte, par exemple en zone tendue comme à Nantes, ou Paris.

En enchère au cadran, le processus est inverse : on parle de vente dégressive (ou à la baisse). Le prix de départ baisse en fonction de paliers sur un laps de temps spécifique. Le premier à cliquer fait une première offre sur le montant affiché à cet instant. Les autres offres sont tout de même prises en compte : c’est le vendeur qui sélectionnera l’offre et le profil d’acheteur le plus approprié à la fin de la vente. En France, une seule plateforme d’enchère immobilière en ligne propose ce service d’enchères inversées. C’est une méthode innovante de vente, particulièrement adaptée pour mettre en valeur un bien exceptionnel, ou pour écouler les lots d’invendus des promoteurs immobiliers. Ce procédé vous intrigue ? N’hésitez pas à consulter notre article sur l’enchère dégressive immobilière et ses avantages.

Pourquoi opter pour la vente immobilière en ligne ?

La réponse est multiple. Avant tout, vous gagnez du temps en gestion. Plus besoin désormais de dédier tous vos créneaux libres aux visites ! L’autre avantage, c’est que le prix de départ de votre bien peut rapidement augmenter en fonction de la typologie d’acquéreur qui enchérit et des atouts de votre habitation. Contrairement à une vente classique dans laquelle vous perdez généralement quelques deniers après négociation, vous pouvez au contraire avoir une bonne surprise. Enfin, la vente aux enchères en ligne est une solution idéale pour vous permettre de vendre rapidement (en moyenne 45 jours contre 2 mois en vente classique à Paris, par exemple).

Comment vendre un bien en immobilier interactif ?

La vente immobilière interactive se démarque par sa simplicité. Pour le vendeur, voici les étapes à respecter :

  • Se créer un compte sur une plateforme d’enchère interactive en ligne ;
  • Renseigner son bien en créant une annonce sur la plateforme en ligne ;
  • Établir un cadra tarifaire et déterminer les conditions de vente (prix plancher,
  • Organiser les visites, soit de particuliers à particuliers, soit avec l’aide d’une agence immobilière ;
  • Être connecté sur la plateforme le jour J au moment de l’enchère, puis sélectionner l’offre de son choix parmi toutes celles portées. Et c’est tout !

Pour les acheteurs, les étapes à respecter sont globalement les mêmes :

  • Se créer un compte sur la plateforme d’enchère en ligne ;
  • Faites vérifier votre profil d’emprunteur en fournissant les justificatifs nécessaires ;
  • Cherchez le bien convoité sur la plateforme, selon vos critères habituels (localisation, surface…)
  • Inscrivez-vous à une enchère ;
  • Rendez-vous le jour J sur la salle d’enchère virtuelle, et enrichissez en direct ;
  • Si le vendeur accepte votre offre, le bien est à vous !

Acheteur ou vendeur, besoin de conseils en immobilier interactif ? Rassurez-vous. Nos articles sont truffés de bonnes pratiques pour vous permettre d’appréhender sereinement votre prochaine vente. Vous pouvez également prendre le temps de consulter des Témoignages de vendeurs, d’acheteurs et même d’agents immobiliers ! Ceux-ci vous aideront à contextualiser la vente aux enchères en ligne et à vous faire sauter le pas, si vous hésitez encore.

Enchere immobilier

Encheres immobilieres : des villes qui se démarquent

Les enchères immobilières interactives prennent de plus en plus d’ampleur en France. Cependant, deux villes se distinguent à l’heure actuelle pour leur potentiel, et se prêtent particulièrement à ce système de vente innovant, où se démarquer pour mieux vendre est essentiel.

L’enchere immobiliere Nantes, ou comment vendre rapidement

A Nantes comme à Bordeaux, Toulouse ou Lyon, le marché est particulièrement tendu. Mais Nantes, depuis plusieurs années sur le podium des villes les plus attractives de France, connait une pression locative très forte. En 10 ans, les prix ont connu une évolution significative, entrainant une raréfaction des biens à la vente. Avec une enchere immobiliere à Nantes, il suffit en moyenne de 45 jours pour trouver un acquéreur ! En outre, vous mettez votre bien en valeur, suscitez l’intérêt et vous différenciez des autres biens du secteur. Mais Nantes n’est pas la seule métropole voyant la multiplication de ses ventes aux enchères : Paris y présente également un terreau très fertile. Pour les promoteurs, c’est l’occasion d’écouler facilement leurs stocks d’invendu.

Enchere immobiliere Paris : la bonne idée ?

On ne présente plus Paris et son prix au m² atteignant les 10.000 euros : le marché de l’immobilier est en crise. Les logements manquent et contribuent à la flambée des prix. Dans ce contexte, une enchere immobiliere à Paris est intéressante aussi bien pour le vendeur que pour l’acheteur. La pratique y est d’ailleurs courante et les ventes aux enchères notariales côtoient désormais des plateformes innovantes d’enchères immobilières interactives, où les offres y sont nombreuses. Notez que les acquéreurs sont particulièrement friands de ces ventes aux enchères publiques car elles leur permettent d’accéder à des biens originaux et exceptionnels estimés à la valeur du marché. Quant aux vendeurs, les enchères peuvent vite grimper et la plus-value à la vente peut-être très intéressante.

 

Quelques idées reçues sur les enchères immobilières en immobilier interactif

Système d’achat et de vente reconnu et particulièrement utilisé dans les pays Anglo-saxons, et notamment aux États-Unis, l’enchère immobilière en France souffre toujours d’aprioris et d’idées reçues qui ternissent sa réputation. L’immobilier interactif, qui n’est ni plus ni moins qu’un système d’enchère immobilière en ligne, trouve pourtant de plus en plus sa place face aux enchères notariales ou aux transactions classiques. Tordons le cou aux idées reçues !

  • « Les enchères immobilières sont plus chères qu’une acquisition classique »

    C’est faux ! L’immobilier interactif est au contraire le système d’achat ou de vente idéal pour vendre au meilleur prix. En effet, en confrontant en direct l’offre et la demande, on obtient le prix réel du marché à l’instant T via les offres portées par les acquéreurs. S’il permet de vendre des biens exceptionnels à des prix élevés en créant l’événement, acheter un bien immobilier aux enchères ne revient pas plus cher qu’au marché gré à gré.

  • « Aux enchères immobilières, on va brader ma maison »

C’est sans doute le préjugé dont souffre le plus les enchères immobilières. Pourtant, cette idée reçue est totalement fausse ! Il faut remettre les choses dans le contexte : si une maison ne se vend pas, dans la plupart des cas, c’est qu’elle est trop chère. L’enchère immobilière va réguler naturellement le prix du bien avec des offres d’achat réalistes et intéressantes pour le vendeur, contrairement à une transaction de gré à gré où l’acheteur négociera toujours le prix le plus bas possible. Ensuite, le vendeur fixe un prix plancher et un prix plafond : c’est donc bien lui qui détermine la valeur de son bien, avec un prix « minimal » sous lequel son bien ne sera pas vendu. Enfin, c’est aussi le vendeur qui choisi l’offre qu’il jugera la plus avantageuse parmi toutes celles qui auront été déposées.

  • « Je ne vais pas acheter un appartement ou une maison que je n’ai pas visitée ! »

En effet, c’est impensable ! Et avant de participer à une enchère immobilière, tous les participants auront bien entendu visité préalablement le bien convoité, comme n’importe quelle transaction classique.

  • « Une vente en enchère immobilière est plus longue qu’une transaction classique »

C’est tout le contraire ! C’est d’ailleurs cet aspect qui séduit le plus les vendeurs. En effet, le délai moyen de transaction sur une plateforme d’immobilier interactif en ligne est de 45 jours. En 45 jours, les vendeurs reçoivent plusieurs offres sérieuses d’achat. C’est donc bien plus rapide qu’une transaction de gré à gré !

  • « C’est un système uniquement à destination des professionnels de l’immobilier »

C’est faux ! Tout le monde peut y participer. Elles sont ouvertes à tous, professionnels comme particuliers, et séduisent d’ailleurs de plus en plus de ces derniers.

  • « Le risque de se faire avoir est plus important »

Si tout le monde peut effectivement participer aux enchères, les participants doivent toutefois présenter des preuves de leurs capacité d’achat et d’emprunt, au même titre qu’une transaction classique. Le jour J, les participants présents à l’enchère auront tous préalablement eu leur profil d’acheteur scrupuleusement vérifiés et validés. Pas de risque de folles enchères ou de profils douteux !