pourquoi vendre sa maison aux encheres

Pourquoi vendre sa maison aux enchères ?

Très populaire dans les pays anglo-saxons et particulièrement aux États-Unis, la vente aux enchères immobilière tend à se développer de plus en plus en France. Vendre sa maison aux enchères présente des avantages insoupçonnés. De jour en jour, ce type de vente prend de l’ampleur et conquis un nombre croissant de vendeur. Mais pourquoi vendre sa maison au enchères ? Laissez nous vous expliquer !

Les 4 bonnes raisons de vendre votre maison aux enchères

Pratiques, innovantes et performantes, les ventes aux enchères immobilières sont une alternative intéressante aux agence immobilières classiques. Voici 4 bonnes raisons de vendre votre maison aux enchères !

Vous vendez votre maison au meilleur prix

La première raison est exclusivement pécuniaire. En effet, vendre sa maison aux enchères peut s’avérer être une opération financière très intéressante. Dans le cadre d’une enchère progressive, le bien immobilier est délibérément à un prix plus bas et plus attractif, à 75 – 80%  de sa valeur réelle. De cette façon, il créé un véritable effet d’aubaine pour les acheteurs potentiels, le rendant ainsi beaucoup plus attractif avec un prix de départ en dessous du marché. La mise en concurrence des potentiels acquéreurs et le système d’enchère fait le reste : le prix grimpe rapidement, pour atteindre souvent des prix au-dessus de l’estimation initiale du bien.

Vous vendez votre maison beaucoup plus vite

Deuxième avantage et non des moindres, vendre son bien immobilier aux enchères permet de le vendre beaucoup plus vite que dans une vente classique. En moyenne, une vente en enchère progressive ou dégressive vous permettent d’obtenir dans un délai moyen de 45 jours des offres d’achat concrètes.

L’enchère immobilière est un excellent moyen pour accélérer la vente d’un bien qui n’arriverait pas à se vendre. Dans la plupart des cas, une maison qui ne se vend pas est une maison trop chère. Vendre aux enchères, c’est la garantie de vendre son bien au prix du marché, d’autant plus que le prix de réserve n’est presque jamais atteint. Si vous êtes propriétaire d’un bien que vous n’arrivez pas à vendre depuis des mois, l’enchère immobilière est peut-être la solution qu’il vous faut.

Vous créez l’événement et le buzz autour de votre bien

Le système d’enchère est à un système à la fois intriguant et attrayant. En vous démarquant de la sorte, vous créez l’événement autour de votre bien, suscitez l’interrogation des potentiels acquéreurs. Le système d’enchère dégressive participe grandement à cet effet de buzz. Utilisée principalement dans le secteur agricole, la vente au cadran est le modèle inversé de l’enchère classique et peut s’appliquer également à la vente immobilière.

Partant d’un prix plus haut que la valeur réelle du bien, le prix décline toutes les 30 secondes. Chaque acquéreur potentiel dans la salle d’enchère virtuelle a le droit de faire une seule offre. A la fin des enchères, les trois premières offres sont retenues : c’est au vendeur que revient le choix de l’acquéreur.

Une sécurité et une transparence totale pour le vendeur

La vente aux enchères immobilière est soumise à des règles strictes en matière de transparence et de sécurité. Avant la vente et la mise du bien en salle d’enchère, un contrôle sur la solvabilité des acquéreurs potentiels est réalisé. C’est une réelle sécurité supplémentaire pour le vendeur. De plus, dans le cadre d’une vente immobilière notariale, contrairement à une vente immobilière classique, il n’existe pas de délai de rétractation une fois la vente prononcée. L’acquéreur dont l’offre a été acceptée par le vendeur est considéré dès lors comme propriétaire du bien ; il doit régler le paiement dans un délai maximum de 45 jours.

Par ailleurs, c’est également le vendeur qui détermine les conditions de la vente avec son notaire lors de la constitution du cahier des charges. Le vendeur est impliqué dans la vente du début jusqu’à la fin et a toujours son mot à dire !

Vente progressive ou vente dégressive, que choisir ?

Arrivé jusqu’ici, vous demandez peut-être quelle quelle est le meilleur type d’enchère pour vendre sa maison : enchère progressive ou enchère dégressive ? Le choix dépendra avant tout de vos attentes, de la typologie du bien et de sa localisation en zone tendue ou non.

L’enchère progressive

L’enchère progressive, système d’enchère le plus classique, a la particularité d’attirer l’acheteur et de protéger le vendeur. En effet, la mise en vente du bien par le notaire et l’établissement d’un cahier des charges donne aux vendeurs de solides garanties et protection juridiques. L’enchère progressive est également particulièrement intéressante pour la vente d’un bien en zone tendue. Partant volontaire d’un prix de base attractif environ 20% moins cher que la valeur réelle du bien, elles attirent beaucoup d’acheteurs potentiels et ont tendance à faire grimper les prix rapidement. Les biens immobiliers en zone tendue peuvent voir leur prix décoller, et apporter une plus value très intéressante pour le vendeur.

L’enchère dégressive

L’enchère dégressive réunit les conditions idéales pour créer un effet « buzz ». Par son concept, déjà : peu utilisée en France, elle étonne, intrigue, interroge. Elle fait parler d’elle, se démarque des offres immobilières classiques en attirant des curieux. Parmi eux, il y a de fortes chances qu’un acheteur potentiel se profile. C’est une excellente méthode pour vendre un bien immobilier qui aurait éprouvé quelques difficultés sur le marché. Ce type d’enchère vous permet de vendre votre bien au juste prix du marché et d’attirer les acquéreurs potentiels, attirer par la perspective d’une affaire intéressante. Mais le prix de réserve n’étant pratiquement jamais atteint, ce système s’avère souvent avantageux pour le vendeur.

Page sœur :

Vendre aux enchères sa maison : Comment ça marche ?