Comment évolue la Loi Pinel en 2019 ?

La loi Pinel constitue un dispositif particulièrement apprécié des français, leur permettant de bénéficier d’avantages fiscaux lors d’un investissement dans l’immobilier neuf. Cependant, comme toute loi, celle-ci connaît des évolutions. Alors, comment évolue la Loi Pinel en 2019 ? Est-il toujours aussi avantageux d’en profiter ? Voici ce que vous devez savoir à ce sujet.

Rappel : qu’est-ce que la loi Pinel et quelles sont ses conditions d’application ?

Comme dit précédemment, la Loi Pinel permet aux particuliers de bénéficier d’une réduction d’impôts sur le revenu de 12 à 21% dans le cas où ils achètent dans le neuf en vue d’une remise en location. Plus la durée de la mise en location est importante, plus la réduction d’impôt est importante ! Ainsi, celle-ci est de 12% pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans de location.

Pour être éligible à ce dispositif, c’est très simple : vous devez acheter un bien neuf, respectant la RT 2012, pour le mettre en location dans les 12 mois suivant son acquisition. Celui-ci doit être proposé à la location non-meublé (ou “nu”). Vous devez également respecter des plafonds de loyers afin d’être éligible et louer à un locataire répondant aux conditions de plafonds de ressources.

investir dans immobilier neuf loi pinel 2019
En 2019, la Loi Pinel toujours favorable pour l’investissement dans le neuf

Loi Pinel, qu’est-ce qui change en 2019 ?

La bonne nouvelle, c’est que le dispositif Pinel a été effectivement prolongé selon l’annonce de Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des Territoires. Les réductions d’impôts seront donc toujours applicables en 2019. Cependant, ce dispositif évolue quelque peu. Voyons dans quelle mesure.

1 – Le versement d’une avance sur avantage fiscal

La grande nouveauté de 2019 est en effet le prélèvement à la source. Dans quel cadre alors, bénéficier de la réduction d’impôt promise par la Loi Pinel ? En 2019 sera donc versée une avance de 60% de l’avantage fiscal prévu aux propriétaires investisseurs.

Cette mesure vise à éviter un effondrement de l’utilisation du dispositif en permettant aux investisseurs de ne pas perdre en pouvoir d’achat par rapport à celui qu’ils auraient eu en prélèvement classique de l’impôt. Cette avance sera versée aux particuliers éligibles autour du 15 janvier 2019.

2 – Des plafonds de loyer au m² revus à la hausse

Bonne nouvelle pour les propriétaires, qui disposent désormais d’une petite marge de manœuvre pour l’établissement de leurs loyers en Pinel. Les plafonds de loyers sont les suivants :

  • Zone A : 12,59 € (contre 12,50 € précédemment)
  • Zone A bis : 16,96 € (contre 16,83 €)
  • Zone B1 : 10,15 (contre 10,07 €)

Notez que les plafonds sont revus chaque année par le gouvernement. Les chiffres cités sont donc susceptibles d’évoluer de nouveau en 2020.

3 – Des avantages fiscaux similaires à ceux de 2018

Peu d’évolutions en revanche de ce côté là : les réductions d’impôts se poursuivront dans la même mesure sur l’année 2019. Toutefois, si vous souhaitez investir, ne tardez pas trop. La loi Pinel coûte relativement cher à l’Etat, et rien ne prouve en effet que celle-ci soit reconduite longtemps après 2021, si l’effort en investissement locatif a permis de développer suffisamment le parc immobilier.


Zoom sur : les dernières évolutions de la Loi Pinel

En 2018 déjà, la Loi Pinel avait évolué en recentrant les zones éligibles. Les particuliers désireux de profiter du dispositif avaient dès lors l’obligation d’acheter en zone A, A bis ou B1, relatives aux grandes agglomérations. Ces dernières sont considérées comme des zones tendues, dans lesquelles la demande en logements est notamment très importante. Enfin, le recentrage des zones éligibles permettait également d’inciter les promoteurs à construire des logements neufs dans ces zones de sorte de répondre encore davantage à la demande. Les zones B2 et C sont depuis 2018 exclues du dispositif, pour 2019 et 2020 également.


Vous l’aurez compris : la Loi Pinel est reconduite pour 2019 en s’adaptant aux mesures du gouvernement telles que le prélèvement à la source. Les avantages fiscaux quant à eux sont toujours aussi intéressants. Aussi, si vous souhaitez investir dans le neuf, c’est le moment !

Comment évolue la Loi Pinel en 2019 ?
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *